La Fibre optique

 La Fibre optique

La fibre optique

 

Mais ça sert à quoi?

 

    Par rapport à ce que pouvaient offrir les fils de cuivre dont le signal électrique transporté s'atténuait rapidement, les fibres à cristaux liquides photoniques ont amélioré les performances. Pour un coût d’investissement notable, elles pourraient parcourir de plus grandes distances jusqu'à établir un possible maillage informatique local, régional, continental voire même, intercontinental.

 

C'est fait comment?

 

    Composées d’un cœur de fibre et d'une gaine qui guident les ondes, la lumière est réfléchie de multiples fois à l'interface entre les deux matériaux. Le tout est enveloppé dans une gaine plastique. L'onde lumineuse qui se propage, est modulée, codée en variation d'intensité, pour contenir une information.

 

C'est où?

 

    Un peu partout (lampes, fibroscopies) mais ce sont les réseaux de télécommunications qui nous occupent !.

    Avec le développement d'Internet, la fibre optique, légère, insensible aux interférences électromagnétiques, moins sensible à la perte de performance sur la distance est devenu un objet d'attention croissante. Certains parlent de révolution.

 

Qu'est ce que cela provoque dans la télécommunication?

 

    Le projet de déploiement de cette technologie à travers le territoire selon un calendrier.

    D'abord, grâce au très haut débit, se développe une interconnexion entre les centres téléphoniques et les différents opérateurs.

    Ensuite, la technologie a été proposée à des particuliers mais, fin 2011, seulement 665000 abonnés sur 5,9 millions d'abonnés étaient reliés à la fibre. Deux causes probables: d'une part la bonne qualité du réseau ADSL de haut débit qui satisfait les particuliers et d'autre part le coût du raccordement à la fibre qui suppose pour les particuliers trois étapes: l’implantation dans les rues (qui pose évidemment problème dans les zones d’habitat peu dense. (CF La page sur le mitage des campagnes), puis dans les immeubles et pour finir la « prise » chez les particuliers.

 

Quelle quantité de fibre pour la France

    Il y aurait un million de kilomètres de fibre optique à produire et installer, ces prochaines années. Le raccordement est évidement plus facile et moins coûteux en ville. Le chantier pourrait demander autant d'investissements que celui du raccordement téléphonique des années 1970 et 1980.

 

L'État et les communes

    L'Etat vise un raccordement des particuliers à la fibre optique. L'objectif de 70 % de la population en 2020 et de 100 % en 2025 est annoncé. Il a donc lancé le Plan Très Haut Débit pour deux milliards d’euro d’investissements publics (un coût global estimé à vingt-cinq milliards d’euro (Financement par Grand emprunt)).

   S’articuleraient les implications financières des opérateurs privés, des collectivités locales et de l’Etat, délestant ainsi les entreprises de téléphonie d’une trop forte augmentation des coûts de raccordement.

 

 

 La Fibre optique

Pourquoi?

71% des Français ont une connexion Internet à domicile. Internet aurait participé pour ¼ de la croissance économique française ces dix dernières années.

La connexion par la fibre permettrait de bénéficier des nouveaux services numériques ( multiservices, téléphone, télévision 3 D, Internet) et de sa capacité à gérer simultanément ces services sans perte de qualité.

L'est de l'Europe est déjà bien équipé en FTTH (fibre optique), Slovénie, Hongrie, Bulgarie, ce qui s’explique par le fait qu’ils ne profitaient pas, jusque là, de la qualité ADSL que connaissent les Français.

Reste à savoir quelles institutions sont à l’origine de

son installation sur le territoire !....

(Voir le passage "En Bretagne")

En Bretagne

 

Résumé de deux articles tirés du site de la Région Bretagne: « Mégalis devient l’outil de gouvernance de Bretagne très haut débit » publié le 18 novembre 2012 et « Déclaration d’intention sur le développement de la fibre » de mars 2012. Tous deux consultables sur Internet.

 La Fibre optique

Le 16 novembre 2012, Michel Cadot, préfet de la Région Bretagne et Pierrick Massiot, président du Conseil régional, ont réuni à Rennes, la Conférence numérique, en présence de Fleur Pellerin, ministre déléguée aux PME et de Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense.

L’objectif : faire le point sur l’avancement du projet Bretagne très haut débit et sur le syndicat mixte Mégalis, outil de gouvernance de l'opération

Le 09 janvier 2012 , avait été adoptée une feuille de route précise, les étapes relatives au financement public du projet BTHD (Haut débit) ont été franchies:

1/ le dossier a reçu l’aval du Gouvernement en mars 2012, via l’affectation de 65,94 M€ pour sa première phase de réalisation. S’y ajoutent 22 M€ de fonds européens FEDER.

2/ Le syndicat mixte Mégalis, en cours de réforme, deviendra l’outil de mise en œuvre de ce projet pour la Bretagne ( programmes d’investissements, affectation des financements...)

3/ la "territorialisation" = fixation d'une carte pour début 2013 des lieux de premiers déploiements du réseau la fibre optique

4/ Depuis juin, les échanges avec les opérateurs se poursuivent autour des modes et du calendrier de réalisation. Publié dans Évènement Marqué avec conférence numérique, mégalis.

 

Déclaration d'intention sur le déploiement de la fibre 

Article publié en mars 2012

 

L’État, la Région Bretagne, et France Télécom-Orange signent une déclaration d’intention sur le déploiement de la fibre, une étape décisive vers le très haut débit pour tous les Bretons

 

Le Préfet de la région Bretagne, le Président du Conseil régional, et le Président-Directeur Général de France Télécom-Orange signent une déclaration d’intention pour le déploiement en propre du réseau FTTH (Fiber To The Home / fibre optique au domicile) de France Télécom-Orange en Bretagne. Cette déclaration prévoit la signature d’une convention sous un délai de trois mois.

 

But de la convention: Optimiser l’articulation des investissements publics, des collectivités territoriales, et des privés, Télécom-Orange, dans un contexte national de maîtrise forte des dépenses.

 

Elle fait suite : A la Commission de concertation régionale pour l’aménagement numérique du territoire du 28 novembre 2011 où France Télécom-Orange confirmait ses engagements d’investissements en 2012-2020  sur les Communautés d’agglomération de Brest, Lorient, Quimper, Rennes, Saint-Brieuc, Saint-Malo, Vannes, les villes de Concarneau, Douarnenez, Fougères, Lannion, Morlaix, Saint-Martin des Champs, Vitré, et les villes bretonnes de Cap-Atlantique (Camoël, Férel et Penestin).

 

L'engagement: Le cadre réglementaire pour les déploiements FTTH en dehors des zones très denses ayant été précisé depuis le début d’année 2011, France Télécom-Orange a bâti son offre  qui (...) permet la mutualisation des réseaux hors zones très denses en laissant le choix à l’utilisateur final de son fournisseur de services. Elle est ouverte à tous les opérateurs.

 

France Télécom-Orange concrétise son engagement d’apporter la fibre optique d’ici 2015 dans 3 600 communes réparties dans 220 agglomérations. (...)

 

Pour Michel Cadot, Préfet de la région Bretagne «L’engagement d’Orange de déployer de la fibre optique dans les principales agglomérations et villes moyennes de notre région s’inscrit dans la démarche globale mise en œuvre au niveau national par le Plan National Très Haut Débit et au niveau régional par le Schéma de Cohérence Régional d’Aménagement Numérique et sa feuille de route partenariale. L’État vient d’allouer une aide publique aux collectivités de 66 millions d’euros pour faciliter le déploiement du Très Haut Débit en Bretagne sur lesquelles l’engagement d’Orange ne porte pas. L'État sera très attentif à la bonne réalisation de ces déploiements afin que l’objectif ambitieux que nous nous sommes fixés, à savoir le très haut débit pour tous, soit effectif en 2025.»

 

La fibre optique révolutionne les usages multimédias Le débit de la fibre optique ( 10 fois  plus rapide que l’ADSL) favorise de nouveaux usages Internet et multimédia à la maison, dans les entreprises et services publics, permet de répondre aux besoins des foyers de plus en plus gourmands en débit (télétravail, TV 3D, amélioration de compétitivité pour les entreprises). L'Evènement.

 

 La Fibre optique

Nos questions....

Le développement de la fibre optique dans les bourgs apportera un confort et des offres supplémentaires mais  :

 

  -  Comment et par qui ont été évalués les besoins des Lunairiens (professionnels et privés) ? Où voir les conclusions de l’étude?

 

 Les opérateurs historique ou privé, dont la téléphonie est le métier, sont  plus frileux à investir dans l’acheminement de la fibre optique en campagne. Quel est exactement leur degré d’investissement ?Pourquoi cette prudence? Quel est le montant précis des emprunts consacrés à ce chantier ?

 

 - Dans ce cadre, l’investissement public qui n’est aujourd’hui responsable que s’il est rationalisé, optimisé, tient-il compte de la logique du marché dans un espace concurrentiel,  d’une mesure du retour sur investissement ? Du coût par client ? De l’effet sur la fiscalité ? Du risque que dans quelques années cette technologie soit obsolète. La 4G n’est déjà plus un mythe… voir l’article sur l'article

 

 - Enfin, si le souci est d’égaliser les prestations et les services sur le territoire national et de gommer ainsi la différence historique "urbain / rural" (objectif qui mériterait discussion ), ne serait-il pas indiqué de consulter le citoyen contribuable qui a pleine conscience d’être "l’agent financeur", avec ses descendants ? De comparer régions et besoins (éclairage public, maison de retraite, habitat, soutien aux commerces, à la recherche) ?

 

Des réponses aux quatre premières questions permettraient de réponde à la dernière !  

 

 - Les décisions semblent être prises au niveau national et régional. Ces institutions, escomptent-elles seulement un meilleur confort d’utilisation d’Internet ou bien s’ajoute-t-il à cet objectif une aspiration à soutenir des entreprises (travaux publics et autres) ou l’emploi en période économique difficile et dans ce cas, ne vend-on pas un projet  « tout ficelé » aux communes, quelle que soit leur taille et leurs besoins, aux dépens d’investissements pour demain (par exemple en recherche et développement et pourquoi pas, dans les domaines de l’énergie renouvelable) ?

 

- Enfin, une question « lunairiennement » centrée… Des gaines, en prévision de cette implantation de fibres, ont-elle bien été installées sous le revêtement de toutes nos belles routes neuves ?

 

 - Autant d’informations que « Saint Lunaire Passion Commune » aimerait recevoir lors de réunions publiques ou bien à la lecture de bulletins communaux, intercommunaux ou régionaux (il n’en manque pas !), les choix effectués par les élus, l’étant au nom des citoyens et maintenant, par le crédit, l’étant même au nom des citoyens de demain !…

 

  Voici le résultat de  notre exploration.... A la loupe !!!

 

 La Fibre optique

Rédigé par Saint Lunaire Passion Commune